◭ radioactive (hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Anonymous
Invité

Invité



◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 9:00

hadès albane bright-lawburry
❝ feat zoe saldana ❞

#SUBJECT IDENTITY
SOLDIER
mercenaire

NOM : Bright-Lawburry.
Prénom(s) : Hadès, Albane.
Né le : 08/08/1978 (34 ans).
Sexe : Féminin.
Taille : 1m70.
Cheveux : Bruns.
Yeux : Marrons.


Originaire de Détroit, Michigan (USA) elle était tueuse à gage en cavale avant le grand désastre actuellement dans la cohorte, elle tient le rôle de mercenaire, elle fréquente autant la cohorte que le reste de la populace éparpillée ailleurs Assez débrouillarde, elle s'en sort plutôt bien dans ce chaos complet elle peut s'estimer heureuse d'être douée pour posséder un instinct quasi-infaillible et une bonne capacité de survie, d'adaptation et de maniement d'armes malheureusement elle est également marginale et bornée, elle fait les choses à sa manière ce qui n'est pas toujours simple à vivre au quotidien pour finir, elle est plutôt détachée, observatrice, patiente, futée et polyvalente de nature mais aussi indépendante, autoritaire, calculatrice, franche, nonchalante et rancunière, personne n'est parfait que voulez-vous !


MY STORY
all the things that make me who i am

time to show your face
In every speck of dust, In every universe, When you feel most alone : shine a light
and you will see my shadow on every wall, and you will see my footprint on every floor.

Aux pas précipités s’échappa le rebondissement d’une boîte de conserve écrasée, puis l’absence de mouvement après ses quelques rebondissements sur le pavé de la rue. Préalablement surpris par ce bruit dénaturant le silence de la nuit, l’homme qui se hâtait de remonter ce qui semblait être l’allée principale de ce village déserté et chaotique, perdu au beau milieu des terres de l’Indiana, s’immobilisa un court instant. Quelques regards frénétiques jetés derrière et devant lui, il lui était difficile de masquer la montée de panique qui palpitait dans ses veines tant son regard semblait inquiet. Et s’il se méfiait à bon entendeur de toutes ces créatures qui polluaient désormais la planète, elles n’étaient pas les seules pour qui il prenait tant d’attention à se faire discret. « Et tu te disais braconnier ? Je n’ose même pas imaginer le désastre assourdissant que tu étais en forêt. » L’interpellé marqua un mouvement de recul, sur la défensive, puis tourna la tête vers son interlocutrice en lui assenant un regard qui se voulait bien plus ferme qu’il ne l’était réellement. « Hadès. » Un tressautement des lèvres vint agrémenter la constatation, tic qui marquait souvent son désenchantement. Et signe que la jeune femme connaissait si bien. « Ça ne m’étonne pas de te voir ici … à ma poursuite. » Elle pencha légèrement la tête, un flottement de sourire sur les lèvres à cette remarque. « La discrétion, tu ne connais pas ? » L’ombre d’une hésitation effleura les traits de l’homme. « Pardon ? » Il n’eut pour simple explication qu’un haussement des épaules, Hadès n’était pas venue pour lui apprendre à cacher ses passages ou la moto qu’il avait abandonné au bord de la route, quelques kilomètres après avoir dépassé la limite de l’Ohio. S’il y avait bien un individu sur ces plus de neuf millions de kilomètres carrés du territoire américain incapable d’assurer ses arrières, c’était ce type. Pataud dans l’âme comme dans les gestes, en prime de piètre compagnie, il était lassant de faire face à ses états d’âmes et dérives. S’il ne passait pas particulièrement inaperçu au sein de la cohorte pour ses talents de recruteur, il n’était pas non plus connu pour être une personne digne de confiance à l’instar d’Hadès. Et les doutes qui affaissaient déjà ses épaules s’épaissirent lorsqu’il commença à colporter des informations sur le groupe à n’importe qui. Sans discrétion, évidemment. Il avait l’art de manier les mots et de rallier les gens à sa cause, pas de faire un parcours du combattant parfait. « Ce sont eux qui t’envoient, c’est ça ? » demanda-t-il en croisant les bras, même s’il se doutait déjà bien de la réponse. Des mots qui, par ailleurs, ne seraient que sous-entendus. Comme toujours, avec elle. « Oui, entre autres. J’allais pas te laisser filer comme ça. » Il hocha doucement la tête avant de lâcher un chapelet de jurons inattendu. « Tu pensais vraiment que je te laisserais tranquille, Archi ? » Hadès le dévisagea quelques secondes, avec cette même esquisse de sourire sur les lèvres, mais n’attendait pas de réponse. Elle se contenta de se rouler une cigarette avec son tabac et ses feuilles, se l’alluma et s’assit sur un banc délabré après une aspiration. Le prénommé Archimède – personne n’avait jamais su si c’était un pseudonyme ou son réel prénom – l’observa le visage éteint, l’esprit préoccupé par la situation qui lui échappait doucement. S’il pensait encore posséder une quelconque maîtrise dessus. Il savait pertinemment qu’on avait demandé à Hadès de le retrouver, mais plus encore qu’elle était avant tout partie de son plein gré et l’aurait fait, avec autorisation ou sans. « Tu n’es pas venue me chercher, hein ? » La basanée posa quelques secondes ses prunelles sur lui, puis retourna dans sa contemplation des ruines. « Viens t’assoir. » Jamais, au grand jamais, il ne s’était laissé tomber aussi fatidiquement sur un siège, attendant pathétiquement la sentence. Il n’était peut-être pas dégourdi, il n’était pas non plus ignorant. En plus d’être la tâche grandissante de la Cohorte, il était l’ombre d’Hadès. Or Hadès n’avait pas d’ombre. Paradoxe dont le goût amer se traça un chemin au fond de sa gorge.

Hadès n’a jamais été une propriété, ni d’une personne, ni d’un groupe. Et ce, depuis plus de douze mille quatre cents jours d’existence en cavale sur les terres américaines. De son prénom peu commun, il lui colle à la peau sans l’ombre d’un doute aussi bien que l’artillerie lourde semble être le prolongement d’un de ses bras, un organe aussi vital que son cœur. Hadès, elle revient du fin fond du monde, pour ainsi dire. On raconte beaucoup de choses sur Détroit, sur l’industrie automobile, sur les multiples racines qui composent sa population, mais on en omet également beaucoup. La déchéance des banlieues perdues, la pauvreté, la délinquance, la guerre des gangs, et les rues à feu et à sang. C’est là-dedans, dans cet univers bien loin de l’utopie d’une grande ville des États-Unis, qu’Hadès a fait ses preuves. Du premier cri de sa naissance à ses premiers pas, des premières cicatrices aux premières balles. Les maisons de redressement. Les gardes à vues. Les conneries de l’adolescence qu’on préfère laisser derrière soi, et la fuite qui s’avère être la seule solution pour s’échapper de l’emprise de la ville. Hadès a tout plaqué, à dix-huit ans, partant sur les routes sans diplôme, sans famille, sans argent. Avec pour seul bagage, une conviction comme le fer de laisser son empreinte, et la hargne d’avancer toujours plus loin. Des jours, des mois, des saisons, et plusieurs chemins escarpés. Il s’était avéré qu’il était impossible de dénigrer ses racines, et d’une manière presque aussi naturelle que vivre, elle était devenue une assassine. Une arme efficace et meurtrière. Pas de retour possible, et les doutes n’étaient plus permis. Porter atteinte à la vie d’inconnus comme de personnalités était devenu rentable, et elle se mit à vivre de ce travail. Elle était redoutable pour sa capacité indéniable à se fondre dans la masse et changer d’identité le temps d’une mission. Jusqu’à ce que, d’une raison qu’elle ignore encore, on lui tombe dessus et la jette entre les barreaux. Et elle en est sortie, Hadès, de ce merdier. Comme elle l’avait toujours fait depuis ses premières dents de lait, seule. Certains n’attendaient que ça, qu’elle reprenne du service. Ce qu’elle fit, d’ailleurs, avec bien plus d’adrénaline fournie à chaque étape. Désormais, elle était une fugitive. Une ennemie du gouvernement. Une immondice d’un recoin de la société qui s’était immiscée au cœur du premier gros regroupement d’humains qu’elle croisa après le cataclysme auquel personne ne s’était attendu. Si elle s’était intégrée à la masse, Hadès n’en faisait pourtant pas véritablement partie. Un pied dans les deux mondes, pour ainsi dire. Elle ne respectait ni la hiérarchie ni les statuts, et n’était pas considérée comme une soldate quand bien même elle était en possession d’armes. Elle était une vagabonde, une marginale, une mercenaire. Idéale pour faire le sale boulot, dans tous les sens du terme. En contrepartie, elle profitait de la sécurité et du confort qu’offrait le groupe. Personne n’était dupe, on se doutait bien qu’elle avait des relations à l’extérieur, de mauvaises affaires sur le dos, et que la loyauté était un terme étranger à son vocabulaire. Mais elle était une arme efficace contre les doutes, les soulèvements, les fuites. Tout ce qui pourrait nuire au bien-être de la cohorte et de sa discrétion. On se disait certainement qu’elle avait servi dans une quelconque armée, mais personne ne se doutait vraiment d’où elle venait. Sans doute que personne ne serait également enchanté d’apprendre son passé de criminelle en fuite, on remettrait alors en cause la sécurité de chacun. Hadès avait les mains souillées par le sang de tant d’inconnus, qu’être la mauvaise ombre d’un mouvement qui se voulait être libérateur lui allait à merveille.

« Mais bordel, qu’est-ce que ça peut te faire ! » L’explosion soudaine de la colère d’Archimède lui arracha une grimace, elle n’aimait pas qu’on hausse la voix avec elle. Pas quand c’était elle qui le faisait. Un faible froncement de sourcils, le mégot de la cigarette écrasée sur le béton, elle ne prit pas la peine de le regarder. « T’es une merde, Archi. T’avais tout ce que tu voulais avec eux, et tu t’es amusé à faire le con en balançant des infos sur la Cohorte. Des types comme toi, ils s’en débarrassent avant que ça ne dérape complètement. » Un rire aigre et dénaturé lui répondit. « Tout ? » Il tapa sa cuisse de son poing avec véhémence. « Ils me l’ont pris, putain ! Elle était tout ! Je dois la retrouver, quitte à ce que je devienne comme eux. » Hadès secoua légèrement la tête, dépitée. « Tu ne sais même pas où elle est maintenant qu’elle a un parasite dans le crâne. Et tu veux devenir comme elle, une larve. Pathétique. » L’homme se redressa vivement, son interlocutrice en accord à ses mouvements, et se tourna vers elle. « T’aurais fait la même chose pour Buck. Il s’est juste fait sauter la cervelle avant de te demander ton av- » L’espace d’un instant, seul le craquement sinistre d’un nez sous le coup d’un poing résonna et se percuta en écho sur les murs en ruines. « T’avais un nez de travers, de toute façon. » se justifia Hadès, dont l’attitude nonchalante habituelle contrastait avec la violence de son regard. « C’est pas pareil pour Buck. » Et ce fut tout. Pas un argument, pas un appui de l’homme si ce ne fut les marmonnements qu’il maugréa. Buck, c’était un des armuriers de la Cohorte ; il fabriquait des bombes artisanales dont lui seul avait le secret. Buck, c’était aussi celui qui s’était fait littéralement exploser après avoir été capturé par ces ennemis venus d’un autre monde. Profondément ancré dans ses valeurs, il n’aurait jamais laissé une bestiole quelconque prendre possession de son être ; alors il s’était fait sauter, avec les Hosts autour de lui. Mais Buck, c’était avant tout le mari d’Hadès. Et personne n’avait le droit d’entacher sa mémoire devant elle, ni même de parler de lui plus généralement.

Traître et menteuse se dévisagèrent, le premier assaillit par les tremblements de sa rage, la deuxième aussi impassible que le silence. « Et des donzelles dans ton genre, ça les arrange ? Tu crois qu’ils vont te laisser autant de liberté et d’accès aux informations quand ils apprendront que t’es qu’un déchet de la société ? » Une seconde, une simple seconde. Et un sourire, carnassier, implacable. « Comment pourraient-ils l’apprendre quand le seul qui est au courant n’est plus là ? » Un sifflement imperceptible, le bruit sourd d’une masse qui s’effondre sans retenue, tandis qu’Hadès s’éloigne en laissant derrière elle un Archimède à la gorge tranchée. Mort.



BEHIND THE CHARACTER
the real "me"
WSH LES GENS :pervers: Je me balade sur la toile sous le pseudo d'Ell, mais on devrait plus me connaître en tant que Milla/Luddy/Hilda par ici. :gni: Sinon, je me prénomme Elodie tout simplement. 19 piges. Sexe féminin. Chaussettes blanches. Et chocobons. (présentation inutile, bonjour) J'ai connu le forum sur bazzart, puis j'ai décidé de venir de peur que certaines personnes me séquestre dans leurs caves. What a Face :pervers:




Dernière édition par Hadès A. Bright-Lawburry le Ven 21 Déc 2012 - 22:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

" STAFF "
maître du jeu

avatar : Jessica Chastain
messages : 593
date d'inscription : 18/12/2012

points rp : 73
localisation : Ohio
rôle/occupation : Médecin et soldat
humeur : Fatiguée


WHO I AM ?
▲ statut : Célibataire
▲ inventaire:
▲ relationships :

◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 9:05

Déjà avec ton choix d'avatar je savais que t'allais faire un personnage awesome :gni:
Si t'as des questions itout, just ask What a Face :love2:

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

" STAFF "
maître du jeu

avatar : nikolaj coster-waldau
messages : 727
date d'inscription : 18/12/2012

points rp : 35
localisation : ex-USA
rôle/occupation : soldat
humeur : hm


WHO I AM ?
▲ statut : veuf
▲ inventaire:
▲ relationships :

◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 9:15

Zoe :pervers:
Bienvenue :fouet: bon courage pour ta fiche !

Si tu as des questions sur le contexte du forum en général dont les réponses ne figurent pas dans les textes, tu peux trouver un Foire aux questions ici

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anonymous
Invité

Invité



◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 14:29

Hadès la plous belle :love2:

Tes gifs sont badants, bonne chance pour ta fiche :wouhou:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité



◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 15:45

Bienvenue sur le forum :)
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité



◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 16:41


BIENVENUE :brille:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité



◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 19:29

Merci beaucoup tout le monde :wouhou: :love2:
Hale > Si je fais une histoire merdique, tu seras déçue c'est ça ? What a Face
Tori > Tu peux parler avec Zooey :pervers: Merci ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité

Invité



◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 23:00

Un joli double-post pour indiquer que j'ai fini ma fiche (et que c'est un caca) ! :pervers: :love2:
Hale, j'ai été gentille finalement. J'ai fait le plus court dont je suis capable. :bro:
Revenir en haut Aller en bas

" STAFF "
maître du jeu

avatar : Jessica Chastain
messages : 593
date d'inscription : 18/12/2012

points rp : 73
localisation : Ohio
rôle/occupation : Médecin et soldat
humeur : Fatiguée


WHO I AM ?
▲ statut : Célibataire
▲ inventaire:
▲ relationships :

◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) EmptyVen 21 Déc 2012 - 23:44

Yop, j'ai lu, et Hadès est trop badass :bave:
Par contre, j'ai checké avec Marleen, y'a pas trop d'intérêt pour les Hosts à laisser Archi en vie sans l'implanter ( si j'ai bien pigé x) ) parce que l'Host dans sa tête aura accès à sa mémoire et tout OWO

Désolé je m'exprime trop mal, ma touche espace bug et je suis fatiguée What a Face :arrow:

EDIT :
TU ES VALIDÉ(E)
Félicitation et bienvenue sur Invaders !
Maintenant que ta fiche a été validée, le staff va se charger de te donner ta couleur et ton rang. Ton avatar sera recensé dans les plus bref délais. A présent tu peux t'occuper de ta fiche de liens ici et de ton almanach des rp ici. Pour toute question le staff est à ta disposition par mp ou sur la box si l'un de nous est connecté.

On te souhaite un bon amusement sur le forum ! À très bientôt ! ♥️

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




◭ radioactive (hadès) Empty
MessageSujet: Re: ◭ radioactive (hadès)   ◭ radioactive (hadès) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

◭ radioactive (hadès)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ◭ radioactive (hadès)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Invaders :: Hors jeux have fun here :: Archives :: Anciennes fiches & scénarios :: Archives fiches-
NAVIGATION
MÉTÉO
-9°C
FÉVRIER 2014
PUB
TOP